Le Chansonnier de Louvain

Le domaine de la polyphonie s’enrichit d’un recueil complet et toujours recouvert de sa reliure d’origine habillée de brocart. La dernière découverte d’exception dans ce domaine date d’il y a plus d’un siècle !

Acquise par le Fonds Léon Courtin-Marcelle Bouché, l’œuvre a été confiée à la Alamire Foundation, le centre international pour l’étude de la musique des Pays-Bas méridionaux, situé sur l’ancien site de l’Abbaye du Parc à Heverlee (Leuven).

Beaucoup de mystères entourent encore le manuscrit. Les spécialistes le datent actuellement aux alentours de 1475. Mais quel est le contexte historique et artistique qui a vu naître ce chansonnier ? Quel en était le propriétaire ou le commanditaire ? Un blason aux armes des Ducs de Savoye-Nemours nous apprend que le manuscrit à vraisemblablement rejoint la bibliothèque de Jacques de Savoye, deuxième Duc de Nemours (1531-1585), mais il est peu probable qu’il soit le premier propriétaire du document.

Une autre inconnue est l’origine des chansons. Par qui ont-elles été composées ? Aucune contribution n’est signée, mais les recherches comparatives permettent d’attribuer 39 chansons à des compositeurs « franco-belges » en vogue au XVème siècle, tels Gilles Binchois, Johannes Ockeghem ou Antoine Busnois.

Les 69 folios sur parchemin du manuscrit rassemblent 49 chansons séculières en français, dont 12 inédites. L’ensemble est complété par un chant sacré en latin. Des 49 chansons, 44 sont d’origine. Six compositions ont été rajoutées au fil du temps. Les feuillets sont ponctués de lettrines enluminées ayant gardé la fraîcheur de leurs couleurs d’origine.

Le chansonnier a été numérisé. Par ce site vous pourriez le consulter en ligne.

Vers l’émission ‘De Afspraak’ (27/04/2017 – VRT Canvas)

Material / technique : 
Parchemin
Dimensions : 
8,5 x 12 cm
Type of acquisition : 
Acquisition du Fonds Léon Courtin-Marcelle Bouché
Year of acquisition : 
2016
Depository institution : 
Foundation Alamire, Louvain