Notre chouette au poinçon d’Anvers dans la Wonderkamer d’Axel Vervoordt

Publié le 13 novembre 2018

Axel Vervoordt a choisi notre hanap en forme de chouette comme pièce maîtresse du cabinet de curiosité qu’il propose au DIVA. Trois bijoux récemment acquis par le Fonds Christian Bauwens ont également trouvé leur place dans son cabinet de curiosités. À découvrir jusqu’au 18 avril à Anvers.

Notre hanap anversois en forme de chouette (1549) observe ses pairs dans la première exposition temporaire du DIVA, Wonderkamer I : Axel Vervoordt. La Fondation Roi Baudouin a acquis cette chouette en noix de coco sertie d’argent en 2002 et l’a confiée au DIVA dans le cadre d’un prêt de longue durée. Réalisé au Siècle d’Or, ce hanap aux finitions très maîtrisées est le plus ancien modèle en noix de coco fabriqué à Anvers.

Trois des premiers bijoux d’artistes belges réalisés dans les années 1970–1980 occupent également une place de choix dans l’exposition. Il s’agit des pendentifs Torque d’Émile Souply, Astronaut I de Paul Van Hoeydonck et Cavalier II de Pierre Caille récemment acquis par le Fonds Christian Bauwens. Géré par la Fondation, ce font permet l’accessibilité des pièces au public et leur transmission aux générations qui nous suivent.

L’exposition Wonderkamer I : Axel Vervoordt marque le coup d’envoi d’une série d’expositions temporaires au DIVA. Plusieurs commissaires de renom ont été invités à proposer leur interprétation d’un cabinet de curiosités ou « Wonderkamer ». Pour la sienne, Axel Vervoordt s’est plongé dans la collection du DIVA tout en la complétant avec des pièces de sa propre collection et divers prêts. Il a concocté un savant mélange d’objets d’histoire naturelle, de bijoux et d’objets exotiques, tant de maîtres anciens que contemporains.

Axel Vervoordt : « Ce cabinet de curiosités a pour objectif de nous ‘émerveiller’, de nous inspirer, de nous faire découvrir des choses qui surprennent et fascinent. Personnellement, j’essaie toujours de regarder l’art avec les yeux d’un enfant, sans préjugés ni connaissances préalables et j’aime me laisser surprendre par ce que mes sens me disent intuitivement ».

Informations pratiques :
« Wonderkamer I : Axel Vervoordt »
DIVA
Jusqu’au 28 avril 2019