Pendentif Méduse

Le Fonds du Patrimoine a acquis le pendentif 'Méduse' de Philippe Wolfers. Ce bijou est internationalement reconnu comme une icône de la joaillerie Art nouveau.

Art nouveau belge

Philippe Wolfers (1858-1929) est, avec Victor Horta, Henry van de Velde et Paul Hankar, une des figures de proue de l’Art nouveau belge jouissant d’une réputation internationale. Créé en 1898, le pendentif Méduse est internationalement reconnu comme une icône de la joaillerie Art nouveau (belge).

Importance muséale

Le pendentif Méduse est l’un des 'exemplaires uniques' de Wolfers, des créations artistiques uniques et de qualité exceptionnelle qui, une fois achevées, étaient méticuleusement répertoriées dans un catalogue . Non seulement la Méduse est considérée comme le bijou le plus important créé par Philippe Wolfers, mais c’est aussi sa pièce la plus remarquable. Elle figure parmi les pièces maîtresses des bijoux symbolistes de Wolfers et est internationalement reconnue comme une icône de la joaillerie Art nouveau (belge).

Sculpture miniature en ivoire

L’utilisation d’ivoire pour la réalisation des sculptures miniatures est caractéristique des bijoux de Wolfers. Le pendentif Méduse de 1898 est le premier bijou dans lequel l’artiste a intégré de l’ivoire. Il y a sculpté le visage de la Méduse.

Puissance expressive

La combinaison de l’ivoire et de l’opale illustre à merveille la puissance expressive que Wolfers savait tirer des matériaux. L’ivoire confère une expression macabre au visage du funeste monstre, tandis que ses yeux d’opale jettent un regard pétrifiant sur le spectateur. L’opale de l’œil gauche présente également une inclusion semblable à une fissure, qui renforce encore davantage l’expression pétrifiante. Philippe Wolfers a apporté un grand soin au choix des matériaux ainsi qu’à leur combinaison en fonction du résultat souhaité. Grâce à ce choix et cette combinaison de matériaux soigneusement étudiés, le pendentif Méduse est considéré comme un modèle de l’art de la joaillerie et transcende la simple décoration pour devenir une sculpture miniature.

Accessible à tous

Le remarquable pendentif en or, émail, ivoire, opale et diamants est longtemps resté en mains privées. Désirant que le bijou reste en Belgique, son propriétaire l’a d’abord proposé à la vente à la Fondation Roi Baudouin. Grâce à son Fonds du Patrimoine, la Fondation a pu acquérir le pendentif et le prêter au Musée Art & Histoire de Bruxelles. Le pendentif y sera présenté dans le magasin Wolfers, l’exposition permanente au sein du musée, où il sera accessible à tous.
Werner Adriaenssens, conservateur du département des Arts Décoratifs du 20e siècle : « L’acquisition de cette pièce constitue un ajout indispensable à la collection unique de bijoux de Philippe Wolfers. Il s’agit du chef-d’œuvre absolu de l’artiste au sein du groupe des bijoux d’inspiration symboliste de Wolfers. »

 

Type : 
Bijoux
Material / technique : 
Or, émail, ivoire, opale et diamants.
Dimensions : 
10X5,5 cm (pendentif sans chaîne)
Type of acquisition : 
Acquisition du Fonds du Patrimoine
Year of acquisition : 
2022
Depository institution : 
Musée Art & Histoire de Bruxelles